[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] [Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Accueil]

Ce concert donne à entendre les musiques des cultures, juives, chrétiennes et musulmanes des royaumes d’Espagne de l’époque wisigothique (VI-VIIe s.) jusqu’à la chute de Grenade, l’expulsion des juifs et musulmans et la découverte des Amériques par Christophe Colomb en 1492… Mais Unda Maris ne s’en tiendra pas là ! Il nous embarquera vers les Amériques à la suite de Christophe Colomb à la découverte de musiques locales ou importées de l’ancien continent. D’où le tire du concert « 1492- des royaumes wisigoths ibériques à la Nouvelle Espagne des Amériques ».

Pour ce concert exceptionnel, Unda Maris sera accompagné à la guitare baroque, à la vihuela, aux harpes, à l’organetto, aux cloches, à la flûte et aux percussions. Avec la complicité de Benoît Carrillon, professeur de guitare à l’Ecole de Musique de Villeneuve-sur-Lot qui les a rejoint pour ce projet. Une diversité d’instruments et de voix pour un chatoiement de couleurs !

Une fois de plus, Unda Maris est fidèle à la philosophie qui est à l’origine de sa création : promouvoir l’extraordinaire mixité des cultures, faites de croisements et d’affrontements, de respect et d’intolérances, de joies et de peines, d’amour et de haine.

1492, des royaumes wisigoths ibériques

à la Nouvelle-Espagne des Amériques (VIIe - XVIIe s.)


programme exceptionnel des 20 ans d'Unda Maris


Il s’agit d’un manuscrit des XIIIe et XIVe siècles conservé à la bibliothèque de l’Abbaye de Montserrat en Catalogne espagnole. Miraculeusement préservé lors de l’incendie accidentel de la bibliothèque par les armées napoléoniennes, ce recueil de chants et danses de pèlerins en l’honneur de la "Moreneta" (Vierge Noire) est un témoignage précieux des pratiques de dévotion de la fin du XIIIe siècle. Œuvre incontournable pour les familiers de la musique médiévale, elle enthousiasme particulièrement les auditeurs d’aujourd’hui. Le public pourra entendre des chants de dévotion, de supplication, de miracles, de processions ainsi que des danses en l’honneur de la Vierge. Musique sacrée certes, mais musique incarnée dont le caractère évolue en fonction des pièces. Tendresse, vigueur, supplication, joie, recueillement ou extraversion.

Toute la palette des sentiments humains de l’homme médiéval mais aussi moderne hors des stéréotypes ou clichés, chantés eti accompagnés aux  harpes, au clavicymbalum, l’orguine (orgue portatif médiéval), tambourin à cordes et percussions.

LIVRE VERMEIL DE MONTSERRAT